Tourisme-patrimoineHistoire-patrimoineHistoire-patrimoine


Si vous êtes intéressé par le patrimoine craonnais, n'hésitez pas à consulter la liste des ouvrages édités par Tourisme en Pays de Craon.



Craon, un peu d'histoire

Dates à retenir

  • 1592 : Siège de la ville forte tenue par les Ligueurs. Les troupes de Henri IV rencontrent un échec cuisant.

  • 1604 : Les murs de la ville forte sont rasés et le château fort est détruit.

  • 1780 : Le château XVIIIe siècle de Craon se construit.

  • 1793 : Les Vendéens pillent la ville.

  • 1830-1860 : L'urbanisme médiéval se modernise avec l'ouverture de nouvelles rues, la construction d'un pont, l'église Saint Nicolas, ...

À travers le XXe siècle

Craonnais célèbres


Accèdez à chaque biographie en cliquant sur le portrait ou le nom du craonnais.









Document

175,00ko- Dernières modifications :09/08/2023




A la découverte du centre ancien

Le Château de Craon et son parc

L'église Saint Nicolas

Les grandes orgues

Si vous êtes intéressé par le patrimoine craonnais, n'hésitez pas à consulter la liste des ouvrages édités par Tourisme en Pays de Craon.

A la découverte du centre ancien

Cette promenade ne manque ni d'intérêt ni de charme pour qui peut y consacrer un peu de temps. A cet effet, des panonceaux signalent quelques édifices parmi les plus dignes d'attention.

L'histoire de la ville est liée à celle de son baron dont la puissance est encore attestée rue Lecomte (8) et à proximité, aux Halles (11).

Vivait à Craon, siège de la distribution du sel d'impôt, le Receveur ou Comptable en chef de l'entrepôt, dit grenier à sel. Un exemple typique d'hôtel particulier au XVIIIème siècle (10). Grande Rue, la cour de la Geôle rappelle les souffrances populaires engendrées par cet impôt inique (25).

La prospérité des nombreux marchés et foires rejaillissait sur les auberges (14) et (27), les boutiques (24), les demeures des notables (26) et des marchands (23).

Les moines Bénédictins, fondateurs de la 1ère paroisse de Saint-Clément, revendiquèrent leur antériorité par la présence d'un petit prieuré intra-muros. A son emplacement, l'urbanisme du XIXème siècle a vu s'édifier un bâtiment énigmatique et superbe (20) : le Grand Saint Pierre.
Restent de belles maisons à pans de bois (29) qui ont échappé aux modes changeantes.

Mais ne manquez pas les bords de l'Oudon. Ils vous réservent des perspectives tout à fait pittoresques au contact des anciens métiers de rivière et d'une nature très poétique.

En juillet-août, balade découverte gratuite du centre ancien, tous les lundis à 15h. Rdv à la Maison du Tourisme (place du Pilori).


Le Château de Craon et son parc

Surnommé le petit Versailles de la Mayenne, le château de Craon est un petit palais à la campagne où règne une douceur de vivre typiquement angevine.


Le château est paré d’un écrin de verdure de 47 hectares de parc à l’anglaise, d’un jardin à la française, d’un grand potager clos de murs et d’éléments d’architectures typiques d’un château du XVIIIe tels qu’un lavoir,une glacière, des serres, une chapelle, des écuries (transformées aujourd’hui en salles de réception).

L’intérieur du château, remarquablement conservé et préservé, offre une visite au temps de Louis XVI et Marie-Antoinette.


Visite du parc : du 1er avril au 1er novembre, tous les jours sauf le samedi, de 13h à 19h, tarif 5 €, réduit 3,50 €.

Visite guidée du château : du 1er juillet au 31 août, tous les jours sauf le samedi, à 14h30, 16h, 17h30, tarif 10 €, réduit 8 €.
Carte annuelle : à partir de 15 €, disponible sur demande à l’accueil du château ou sur le site internet.
Tarifs groupe : à partir de 15 personnes.
Organisation de réception : jusqu’à 300 personnes en dîner assis, 600 en cocktail, 50 couchages sur place : chambres d’hôtes et location de gîtes (2 grands gîtes de 15 personnes, 1 gîte de 6 personnes).

Château de Craon
11 avenue de Champagné
Tél : 02 43 06 11 02
Email : accueil@chateaudecraon.fr
Site : www.chateaudecraon.fr


L'église Saint Nicolas

A lire :
"La cathédrale de Monsieur Saint Nicolas"
aux Editions du Syndicat d'Initiative


Les grandes orgues Saint Nicolas

Historique de l'instrument et projet de reconstruction

Au 17ème siècle, il existait un orgue dans l'ancienne collégiale de Craon. Cet orgue fut détruit pendant 1 révolution. En 1856, les facteurs Stolz et Goyadin construisirent un nouvel instrument. Celui-ci est placé au bas de la nef, en tribune. Il possède un beau buffet en chêne de style néogothique.
Faute de moyen, l'instrument n'est pas terminé ; il possède 17 jeux avec un clavier et un récit inachevé (demi-clavier) et un pédalier.
En 1964, un relevage est effectué et l'instrument subit quelques modifications, mais il reste incomplet.
En 1989, Monsieur Luais, organiste titulaire de l'orgue, lance l'association A.R.P.C.O.C. pour restaurer l'instrument qui est devenu quasiment injouable.
Il s'entoure d'un conseil d'administration dynamique au sein duquel on remarque des professionnels et des amateurs éclairés, notamment monsieur Lucet, organiste à Château-Gontier et Monsieur Pottier directeur du collège Le Prieuré.
Sous l'impulsion de ces trois hommes, le projet de restauration et d'agrandissement est mis sur pied et présenté à la municipalité qui en accepte le principe à condition que l'association participe au financement. L'association ARPCOC, aidée par la chorale Saint Nicolas qui multiplie les concerts de soutien financier, réunit des fonds en lançant une souscription auprès des entreprises et de la population craonnaise. L'implication du maire Paul Chaineau dans le dossier est déterminante ; Madame Baousson, adjointe à la culture, conduit la réalisation définitive du projet avec le concours de Jean-Pierre Decavele expert national.
Le financement définitif s'établit ainsi : Etat 25 %, région 20 %, département 20 %, ville de Craon 17,50 %, association ARPCOC 17,50 %.
Après trois ans de travaux, réalisés par le facteur Jean Loup Boisseau de 2000 à 2003, l'inauguration a lieu en mars 2003 en l'église Saint Nicolas au cours de laquelle, l'orgue est béni par Monseigneur Maillard évèque de Laval.
La partie musicale est assurée par les organistes Henri-Franck Beaupérin (titulaire de la cathédrale d'Angers), Thierry Escaich, organiste de grande réputation, et deux organistes originaires de Craon et de sa région, Bruno Guillois et Emmanuel Hocdé.

Inauguration mars 2003 par Henri-Franck Beauperin et Bruno Guilois © Alain GUILLOUX

Les organistes qui ont participé à des concerts pour la restauration © Alain GUILLOUX

Composition de l'orgue rénové

1er clavier :
Positif - 9 jeux
Montre 4
Viole 8
Bourdon 8
F1 cheminée 8
Nazard 2 2/3
Tierce 1 3/5
Doublette 2
Plein jeu 5 r
Cromorne

2ème davier :
Grand Orgue - 9 jeux
Montre 8
Salicional 8
Bourdon 16
Bourdon 8
Prestant 4
Doublette 2
Plein jeu 5/7
Trompette 8
Clairon 4
Cornet 5 rangs

3ème clavier :
Récit expressif - 8 jeux
Gambe 8
Céleste 8
Cor de nuit 8
Flûte harmonie 8
Flûte octave 4
Octavin 2
Trompette 8
Hautbois

Pédale - 5 jeux :
Soubasse 16
Basse
Octave 4
Basson 16
Trompette 8

Claviers © Alain GUILLOUX

Contact

Association Orgue et Musiques du Sud Mayenne


Craon, une ville dans la course

Depuis 1848, Craon, par sa réputation ancienne a fait de ses courses de haut niveau des rendez-vous mythiques. Le site exceptionnel de l’hippodrome de La Touche offre à ses visiteurs un cadre hors du commun à la hauteur de sa fréquentation. De plus, le site permet les 3 disciplines : trot, plat et obstacles, sur des pistes en herbe, avec la particularité d’avoir un passage de route pour les cross.

Les courses de Craon rassemblent chaque année durant ses 9 journées de juin, septembre et décembre, plus de 70 000 spectateurs passionnés prêts à vivre intensément au rythme des exploits sportifs des hommes et des chevaux.

Il se crée, alors, tout au long des 9 jours de courses, une ambiance incomparable…

Craon, un hippodrome où la fête est de tradition !Chaque année de nombreuses animations de qualité agrémentent les meetings de courses. L’objectif étant de créer une ambiance festive, vivante et interactive.

Les professionnels de haut niveau, les écuries cotées, les meilleurs jockeys viennent en découdre sur ces pistes. Les courses hippiques de Craon-Mayenne constituent depuis longtemps un rendez-vous national et international incontournable.

Plusieurs salles au sein de son infrastructure sont également proposées pour des manifestations personnelles (mariage, anniversaire…) ou professionnelles.


Dates des réunions 2024

Meetings de juin

Lundi 10 juin
Dimanche 23 juin
Lundi 24 juin

Festival des Trois Glorieuses

Samedi 31 août
Dimanche 1er septembre
Lundi 2 septembre

Festival d'automne

Dimanche 22 septembre
Lundi 23 septembre

Journée d'hiver

Dimanche 1er décembre

 




Contact

  • Hippodrome de la Touche
    BP 61
    53400Craon


Hébergement-restaurationHébergement-restauration

Ombragé, calme et au coeur de la ville de Craon, le camping est idéalement situé à 500 mètres de tous les commerces et services et à proximité immédiate du plan d’eau du Mûrier. Le camping dispose de 9 bungalows, 9 chalets tout équipés, 2 mobil-homes et de 25 emplacements (tentes, caravanes, camping-car).

Ouvert de début avril à fin octobre, locations toute l'année.

Contact

  • rue Alain Gerbault
  • 02 43 06 96 33
  • campingdumurier@orange.fr
  • www.campingdecraon53.fr
  • Suivre sur Facebook
  • Suivre sur Instagram


TourismeTourisme


Retrouvez toutes les informations touristiques sur Craon et le sud Mayenne sur

www.sudmayenne.com

Base de loisirs de la Rincerie

Nombreuses activités : swin golf, mini golf, pêche, bateau-promenade , base nautique, site ornithologique, équitation, VTT, boulodrome, jeux pour enfants...
Base de loisirs La Rincerie
53800 LA SELLE-CRAONNAISE
Tél. : 02-43-06-17-52
Fax : 02-43-07-50-20
Site Internet : www.la-rincerie.com

Sites touristiques

Musée de la Forge

Le Bourg
53400 DENAZE 
Tél. : 02-43-98-87-60

Musée Robert Tatin

La Frenouse
53230 COSSE-LE-VIVIEN 
Tél. 02-43-98-80-89
Fax 02-43-98-78-89
Email : musee-communal-robert-tatin@wanadoo.fr
Site internet : www.musee-robert-tatin.fr

Musée de l'ardoise et de la géologie

Longchamp
53800 RENAZE
Tél : 02-43-06-41-74
Fax : 02-43-06-41-74
Email : musardoise@hotmail.com

Refuge de l'Arche

Saint-Fort - Route de Ménil
53200 CHATEAU-GONTIER 
Tél. 02.43.07.24.38
Fax 02.43.70.18.32
Email : info@refuge-arche.org
Site internet : www.refuge-arche.org

Le Pays de Craon offre au public plus de 200 km de chemins et sentiers balisés.

L’Interligne, ancienne voie SNCF Renazé - Saint Berthevin transformée en voie verte, propose aux randonneurs, aux cavaliers et aux cyclotouristes un parcours aménagé sécurisé idéal pour les balades en famille

Des randonnées sont régulièrement organisées par l'association Tourisme en Pays de Craon (dates disponibles sur l'agenda).


Pour plus d'informations :

Communauté de communes du Pays de Craon

Sud Mayenne Tourisme

Comité départemental du Tourisme


Cidre, pommeau...

Miel

Chaussée aux moines


La ferme du Pressoir

Depuis 1871, 5 générations perpétuent sur la Ferme du Pressoir une tradition cidricole réputée dans le Pays de Craon. Sonia et Rémy Viel seront heureux de vous accueillir dans
le fournil, restauré et en activité, où vous pouvez déguster leurs produits : pommeau,
cidre doux ou brut, poiré, jus de pomme, eaux de vie (Fine du Maine, poire William), pommé (confiture), vinaigre de cidre. Paniers et coffrets du terroir.

Autre production : spiruline du Maine.
Visite des caves :
à pommeau au grenier avec parcours photos (juillet-août).
Vente directe :
tous les jours sauf le dimanche et jours fériés, de 9h à 12h et de 15h à 19h.
Accueil de groupes :
toute l’année sur réservation.

Ferme du Pressoir
Le Pressoir
16 chemin du Pressoir
Tél : 02 43 06 17 90
Email : fermedupressoir@wanadoo.fr
Site : www.fermedupressoir.com


Le miel de Joseph Houtin

Joseph Houtin travaille le miel depuis une quarantaine d’années. Il est également multiplicateur d’essaims d’abeilles. Ses 120 ruches installées dans le craonnais lui permettent de vendre son miel aux particuliers.

Joseph Houtin
18 boulevard Bodinier
02 43 06 20 15 ou 06 04 17 01 14 apibzz.houtin@hotmail.fr


Le chaussée aux moines élaboré à Craon



A deux pas de l'ancien Monastère St Clément, la recette du Chaussée aux Moines est soigneusement préservée. Moulé et pressé dans sa toile comme jadis, le Chaussée aux Moines révèle sous sa fine et délicieuse croûte dorée, une pâte onctueuse à la saveur unique. Partagez-le en famille à tous vos instants de gourmandise.


Fromage à pâte pressée fabriqué à la laiterie Célia.



Extrait du dossier "Environnement et cadre de vie" - bulletin municipal n°72 - avril 2018

Embellir la ville tout en protégeant l'environnement

Un cadre de vie agréable, c’est avant tout un environnement protégé et préservé

Le fleurissement, l’aménagement des espaces verts, la réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires, la défense de la biodiversité... permettent de contribuer à cet enjeu capital.

Craon, une « ville verte »

Engagée dans une politique d’amélioration du cadre de vie par le fleurissement depuis la fin des années 90, Craon a été récompensée par le label 1 fleur en 2000. La commune est ensuite devenue ville référence du projet « 0 phyto » avec la mise en place d’un plan communal de désherbage et la sensibilisation des jardiniers, actions elles aussi consacrées par l’obtention de la 2ème puis de la 3ème fleur et du 1er prix des Pays de la Loire de l’innovation en développement durable (2006). La ville a ensuite mis en place la gestion différenciée : aménager et entretenir les espaces verts de façon différente en fonction de leur usage et de leur emplacement pour un respect des équilibres naturels. Pascal Thibault, responsable du service espaces verts municipal, se félicite du chemin qui a été parcouru. « Notre métier a beaucoup évolué. Il a fallu que l’on s’adapte et que l’on développe de nouvelles façons de travailler. »
Aujourd’hui, avec son équipe, ils utilisent en remplacement des produits phytosanitaires des techniques d’entretien comme le paillage, le fleurissement des pieds d’arbres, le désherbage manuel. Et, surtout, ils poursuivent l’application de la gestion différenciée des espaces pour allier le nécessaire entretien et la protection de l’environnement qu’ils considèrent comme devant rester une priorité.
En complément, les agents des services techniques en charge de la voirie effectuent un balayage préventif régulier qui permet de limiter la repousse des plantes indésirables. Pascal Thibault souligne d’ailleurs que le matériel acquis récemment est très efficace, « on voit la différence ».
Le travail des agents a d’ailleurs été salué par le jury régional du fleurissement lors de sa dernière visite d’évaluation en juillet 2017. Celui-ci a validé le renouvellement du label 3 fleurs de la ville en mettant en avant les atouts suivants : l’approche zéro phyto, la réalisation d’un paillage en interne, les principes de réhabilitation du centre-ville, la qualité des jardins familiaux, la trame arbustive et l’amorce d’un plan de gestion de l’arbre.

Les résultats de cette gestion des espaces verts sur la biodiversité ne se sont pas faits attendre

Au plan d’eau du Mûrier, par exemple, une étude réalisée par Mayenne Nature Environnement en 2011-2012 a démontré que la gestion différenciée des espaces (tondus régulièrement ou fauchés plus rarement) avait un impact fort sur l’entomofaune, c’est-à-dire la population d’insectes (papillons, libellules, criquets, carabes...). Il faut également noter que ce plan d’eau est aussi concerné par un important travail pour le rétablissement de l’écosystème aquatique avec des actions sur le désenvasement entreprises depuis 2014.

ZoomFleurissement printemps 2018

ZoomFleurissement été 2018

Qu’est-ce que le label 1, 2, 3 ou 4 fleurs ?

Le label des Villes et Villages Fleuris récompense les actions coordonnées par les collectivités locales pour aménager un environnement favorable à la qualité de vie des habitants et à l’accueil des touristes. Il garantit la qualité de la démarche et valorise les communes qui l’obtiennent. Son attribution s’effectue ainsi sur la base d’une série de critères :

  • La motivation pour l’obtention du label
  • La démarche globale de valorisation communale par le végétal et de fleurissement
  • Les actions d’animation et de promotion de cette démarche auprès de la population, des touristes et des acteurs pouvant être concernés
  • La présentation du patrimoine végétal et du fleurissement
  • Les modes de gestion mis en place pour entretenir ce patrimoine en respectant les ressources naturelles et la biodiversité
  • Les actions complémentaires mises en œuvre pour favoriser la qualité des espaces publics (mobilier, voirie, façades, enseignes, propreté...)
  • La cohérence des aménagements paysagers et de leur gestion selon les différents lieux de la commune

Le label Villes et Villages Fleuris reste attaché au symbole de la fleur mais son champ d’action est aujourd’hui beaucoup plus large.

Label villes et villages fleuris